dashcam v2 VII Qu’elle soit passive (airbags, déformation programmée) ou active (phares plus puissants, freinage d’urgence) la sécurité est un sujet essentiel. Parmi les progrès à venir, quelques gadgets pourraient se généraliser dans nos habitacles, et jouer un rôle sur notre prime d’assurance auto. Eux, ce sont les GPS, les caméras ou encore les boîtes noires qui comptabilisent les kilomètres. Des équipements que vous ne connaissez pas toujours, mais qui vont vous faire économiser des euros.

Dash-cam : filmer la route, une nouvelle tendance

Vous avez peut-être déjà eu l’occasion de visionner les images d’accidents de la route spectaculaires en Russie, ou votre collègue de bureau vous a fait suivre cette image folle d’un piéton qui se jette sous les roues d’une voiture. Une caméra embarquée à l’intérieur de votre véhicule n’a pas pour objectif d’immortaliser vos trajets quotidiens. Elle stocke sur une carte mémoire les dernières minutes du trajet, ainsi que des données GPS, ou encore la vitesse du véhicule. L’intérêt ? En cas d’accident, la vidéo sert de preuve. Si vous estimez êtrevictime d’un comportement dangereux sur la route, les images appuieront votre témoignage.

La vidéo a une valeur juridique et permet surtout de calmer les ardeurs d’un autre automobiliste qui voudrait « tricher » et orienter le constat en cas d’accrochage. Pourquoi ne pas imaginer à l’avenir que les automobilistes équipés d’un tel système puissent bénéficier d’un tarif remisé ? Comme c’est le cas des solutions de télésurveillance au niveau de l’assurance habitation, les dash-cam peuvent réduire le risque pris par une assurance auto puisqu’elles permettent de mieux générer des situations souvent conflictuelles.

Des équipements en support d’une assurance auto complète

Une utopie ? Non ! Les boîtes noires qui permettent de compter les kilomètres parcourus par les voitures sont déjà utilisées par les assureurs qui pratiquent des prix au kilomètre. Ce système permet d’avoir une vision précise de l’utilisation d’une voiture par un assuré, et d’adapter les prix. La vidéo est une étape supplémentaire, qui devrait arriver sur le marché auto dans les années à venir.

Disposer de la vidéo ne permettra pas de s’affranchir d’une assurance auto complète. Certes, filmer un accident permettra d’appuyer l’avis des professionnels chargés de l’indemnisation, mais c’est avant tout grâce à une assurance auto avec des garanties étendues que l’on bénéficiera de la meilleure couverture. Ne négligez pas votre assurance auto et préférez, si vous en avez les moyens, un contrat qui propose, en plus des garanties responsabilité civile et protection du conducteur, une protection juridique renforcée (défense des droits devant les tribunaux, prise en charge des honoraires d’avocat, etc.).