Les pays du sud de l’Europe comme l’Italie, l’Espagne et le Portugal, enregistrent une forte progression des ventes de l’ordre de 20% en moyenne.

Les perspectives pour l’année 2016 s’annoncent bonnes, avec l’accélération des ventes de voitures dites « propres ». Les motorisations hybrides comme le diesel et l’électrique devraient voir leurs ventes explosées. En effet, les multiples incitations gouvernementales vont permettre de voir la vente de ces véhicules croitre.

Les constructeurs automobiles Européens , comme Renault en France, ses filiales Nissan, Dacia vent de plus en plus d’automobiles en Europe. Volkswagen le fleuron allemand même s’il vient d’être secoué par une tricherie vis-à-vis des contrôles antipollution reste « l’empereur » européen des ventes de véhicule à moteur au sein de l’EU. Les marques comme Porche, Audi, Opel représentent un gage de qualité et d’excellence d’un point de vue technologique.

Les firmes italiennes avec Ferrari et Fiat ne sont pas en reste avec des progressions de ventes soutenues et représentent le charme à l’Italienne notamment via la gamme indémodable des Fiat 500 réadaptées et dont les ventes s’envolent.

Par ailleurs, l’industrie automobile Européenne à marqué les débuts de la fabrication de véhicule en série importante, comme Citroën en France dans l’entre-deux-guerres, Jaguar et Rolls Royce pour ce qui est des Britanniques, nous pouvons également citer Porsche ; une marque de luxe allemande des plus importantes. Ces marques étaient les fers de lance des industries européennes pendant des années.

En ce qui concerne le marché boursier de ces différentes marques représentant l’industrie automobile, le regroupement de marques d’importances à conduit à une certaine stabilité des cours ou actions de ces entreprises. Toutefois, les normes de plus en plus draconiennes comme les normes environnementales devraient impacter la volatilité de ces actions.

De ce cadre, les voitures électriques et autres hybrides devraient voir leurs ventes se multiplier. Nous pouvons également parler de l’énergie solaire qui pourrait bien se voir associée au marché de l’industrie automobile pour remplacer les énergies fossiles comme le pétrole.

D’un point de vue de l’investissement automobile, les marques comme Peugeot en France ont développé les structures financières (banque) et des assurances permettant aux investisseurs notamment français de participer au rayonnement de la marque en investissant dans la banque PSA. Des actions d’investissement via les Universités et notamment celles de Columbia aux États-Unis, par Mr Azmi Mikati, permettent aux élèves ingénieurs de développer des programmes liés aux concepts et la réalisation de nouveaux modèles de voitures adaptés aux énergies propres.

Pour conclure, l’année 2015 est une bonne année pour l’industrie automobile et les investissements en Europe ainsi que dans le reste de monde. L’année 2016 devrait être soutenue d’autant que les révolutions en matière technologiques et environnementales devraient se développer à grande échelle.